Affaire Bettencourt: La curatelle renforcée conseillée pour Liliane Bettencourt

JUSTICE La milliardaire serait atteinte d'une maladie cérébrale justifiant «une mesure de protection dans les actes de la vie civile»...

© 2011 AFP

— 

Lilliane Bettencourt chez elle à Neuilly, le 11 juin 2011.
Lilliane Bettencourt chez elle à Neuilly, le 11 juin 2011. — DESSONS/JDD/SIPA

Françoise Meyers a-t-elle dit vrai? Les médecins nommés par une juge des tutelles se sont en tout cas prononcés en faveur du placement de Liliane Bettencourt sous curatelle renforcée en raison de son état de santé. Ils ne l'ont toutefois pas examinée directement, a annoncé ce mardi une source proche du dossier, confirmant une information du Monde.

Atteinte d'une «maladie cérébrale»

Le site du journal indique avoir pris connaissance de l'expertise médicale réalisée par les trois médecins commis le 17 novembre 2010 par Stéphanie Kass-Danno, la juge des tutelles de Courbevoie (Hauts-de-Seine). Les trois médecins évoquent dans leur rapport une «altération conjointe des facultés mentales et physiques» de Liliane Bettencourt, qu'ils jugent atteinte d'une «maladie cérébrale». «Elle doit pouvoir bénéficier d'une mesure de protection dans les actes de la vie civile, tant patrimoniaux qu'à caractère personnel, de type curatelle renforcée», concluent les trois experts.

Ce placement sous curatelle renforcée, statut intermédiaire entre la curatelle simple et la mise sous tutelle, pourrait satisfaire Françoise Bettencourt-Meyers, la fille de la milliardaire qui estime que sa mère est instrumentalisée par son entourage. Il permettrait de nommer un curateur qui, en plus des pouvoirs attribués dans le cadre de la curatelle simple, percevra seul les revenus de la personne protégée et assurera lui-même à l'égard des tiers le règlement de ses dépenses.