Agnès Dupont de Ligonnès a-t-elle été droguée?

ENQUÊTE Le Parisien» affirme que oui, pour le parquet de Nantes ça n'a pas été établi...

M.P.
— 
Photos non datées de Xavier et Agnès Dupont de Ligonnès.
Photos non datées de Xavier et Agnès Dupont de Ligonnès. — AFP

Comme ses quatre enfants, Agnès Dupont de Ligonnès a été droguée avant d’être tuée. C'est ce qu'affirme Le Parisien dans son édition de jeudi. L'information a cependant été démentie par le parquet de Nantes, et qui écarterait un peu plus la thèse d’une complicité de l’épouse de Xavier Dupont de Ligonnès, principal suspect de la tuerie de Nantes qui s’est déroulée début avril.

«Présence d'un médicament à dose thérapeutique»

Le Parisien ne précise pas quelle substance retrouvée, mais il ne s’agit pas de somnifère, retrouvés dans les analyses toxicologiques des quatre enfants du couple. Les enquêteurs chargés d'élucider les circonstances du quintuple meurtre n'ont pas établi que la mère de famille ait été droguée, a réagi de son côté le parquet de Nantes.

«Les analyses toxicologiques ont mis en évidence la présence d'un médicament à dose thérapeutique compatible avec un traitement régulier dans les prélèvements biologiques réalisés au cours de l'autopsie d'Agnès Dupont de Ligonnès», a précisé le procureur-adjoint de Nantes dans un communiqué réagissant aux révélations du quotidien. «En l'état de la procédure, à la différence des autres membres de la  famille dont les corps ont été découverts à Nantes, il n'est pas établi une relation entre cette prise médicamenteuse et sa mort», poursuit-il. 

Préméditation

Pour le journal, les témoignages expliquant avoir vu Agnès Dupont de Ligonnès après la date probable du meurtre des quatre enfants, le 4 avril, n’ont pas pu être vérifiés. «Aucun élément ne permet aujourd’hui de confirmer qu’elle ait pu être partie prenante dans ce drame», explique une source proche de l’enquête.

La préméditation du geste, en revanche, semble acquise. Alors qu’on pensait dans un premier temps que le fils cadet de Xavier Dupont de Ligonnès souffrait de maux de ventre lors du dernier repas partagé au restaurant avec son père le 4 avril à Angers, il semblerait que l’adolescent a plutôt été pris de somnolence. A tel point qu’il a dû dormir dans la voiture de son père tandis que celui-ci finissait son repas. Xavier Dupont de Ligonnès est toujours introuvable.