Jean-Louis Borloo veut « discuter » avec Dominique de Villepin

— 

Jean-Louis Borloo répond à la main tendue de Dominique de Villepin. Le président du Parti radical, qui n'a pas encore annoncé officiellement sa candidature à la présidentielle, a déclaré hier au Parisien son envie de discuter avec l'ancien Premier ministre. « On peut se parler, on se connaît et on s'estime. Il a une dimension internationale et son discours à l'ONU a marqué. On peut réfléchir ensemble à l'avenir du pays », a lancé l'ancien ministre de l'Environnement. La semaine dernière, dans une interview au même journal, Dominique de Villepin avait lancé les amabilités : « Je souhaite développer le dialogue avec tous ceux qui le souhaitent. Car nous aurons besoin de tous les talents […], qu'il s'agisse de Jean-Louis Borloo ou de François Bayrou, pour faire gagner la France. » Pressenti au poste de Premier ministre, Borloo a fini par quitter le gouvernement ainsi que l'UMP. Il cherche depuis à réunir les formations du centre dans l'objectif de 2012. Avec Dominique de Villepin, il partage le terrain de la droite « sociale », dont ils estiment les valeurs négligées par Nicolas Sarkozy. Les deux hommes s'opposent pourtant dans leur rapport au Président : Dominique de Villepin en est un adversaire déclaré, tandis que Jean-Louis Borloo confie seulement que « la partie la plus droitière de l'UMP » n'est pas la seule à « avoir droit au dialogue avec les Français. »