Accident à Walibi: Le pronostic vital de la petite fille «n'est plus engagé»

ACCIDENT La fillette de six ans est tombée d'un manège samedi après-midi au parc Walibi des Avenières, en Isère...

© 2011 AFP
— 

La fillette de six ans qui est tombée d'un manège samedi après-midi  au parc Walibi des Avenières, en Isère, est ce dimanche dans «un état  jugé sérieux», mais son pronostic vital n'est «plus engagé», selon le  parquet.

«Son état est jugé sérieux, mais il semble que son  pronostic vital ne soit plus engagé», a indiqué à l'AFP une magistrate  du parquet de Bourgoin-Jallieu, qui a ouvert une enquête pour éclaircir  les causes de l'accident. Samedi, peu avant 15h30, l'enfant était tombée  d'une attraction appelée «Le Scratch», sur laquelle elle se trouvait  avec sa tante. Elle avait chuté «de cinq mètres sur le béton», d'après  les pompiers et souffrait notamment «d'un traumatisme facial important  et d'une fracture ouverte du fémur».

L'attraction toujours fermée, pas le parc

La  petite fille avait été prise en charge avec sa mère, qui l'avait  accompagnée au parc sans monter sur le manège, et transportée au centre  hospitalier de Grenoble. Placée sous scellés samedi après-midi,  l'attraction demeurait fermée dimanche. Le parc restait cependant  ouvert, «aucune nécessité de l'enquête ne justifiant de le fermer»,  selon la représentante du parquet. La magistrate a confirmé dimanche  qu'il était «trop tôt» pour privilégier une piste sur le plan de la  responsabilité, les enquêtes étant toujours longues et techniques dans  ce type de dossiers.

Sur le site de Walibi, l'attraction en  cause est décrite comme «un parcours entre montées et descentes, virages  à 90 degrés et freinage brutal à l'arrivée», ressemblant aux montagnes  russes et effectué «à quatre dans un petit chariot». Il faut mesurer au moins 1,20 m pour y monter, d'après la même source.  Selon le parquet, la fillette avait «a priori la taille requise, mais il  faudra le vérifier». «La priorité a surtout été de la soigner, pas de  la mesurer», a ajouté la magistrate.