260 kilos de viande de brousse saisis à Roissy

DOUANES Environ 500 voyageurs en provenance d'Afrique de l'ouest ont été contrôlés en six jours...

William Molinié

— 

Echantillon de viande de brousse saisie en mai 2011 à Roissy par les douanes.
Echantillon de viande de brousse saisie en mai 2011 à Roissy par les douanes. — DOUANES FRANCAISES

Des singes, des pangolins, des antilopes et même un crocodile... C’est le tableau de chasse qu’ont découvert les douanes de Roissy dans les bagages d’une centaine de voyageurs en provenance principalement d’Afrique de l’Ouest. Cette opération, interministérielle, a été menée sur six jours depuis la semaine dernière et jusqu’à jeudi après-midi. En tout, 500 personnes ont été contrôlées et 260 kg de viande de brousse interceptés, ont révélé les douaniers à 20Minutes.

Huit mois de sursis et 20.000 euros d’amende

«Ces produits sont prohibés à l’importation. La plupart de ces animaux sont protégés par la convention de Washington. Les viandes posent problème. Certaines sont impropres à la consommation humaine», détaille Serge Audoynaud, directeur des douanes de Roissy voyageurs. Parmi la centaine de voyageurs épinglés, vingt d’entre eux ont fait l’objet de procédures judiciaires allant de la simple amende jusqu’à la présentation devant un magistrat.

La semaine dernière, une prise de 36 kg de porc-épic a emmené tout droit son transporteur devant le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) où il a écopé d’une peine de huit mois de prison avec sursis et 20.000 euros d’amende. «Au regard des quantités saisies, on pense qu’il y a un commerce parallèle très organisé sur la capitale», commente Serge Audoynaud.