Radars: Claude Guéant veut faire dans la pédagogie

SECURITE ROUTIERE Le ministre de l4Intérieur ne reviendra pas sur la suppression des panneaux routiers signalant la présence des radars, mais compte aussi sur l'explication pour faire baisser le nombre de morts sur les routes...

Avec Reuters

— 

Des ouvriers démontent un  panneau avertissant de la présence d'un radar, le 16 mai 2011 à Dijon, à  la suite d'une des mesures du gouvernement destinée à enrayer la  remontée du nombre de morts sur les routes.
Des ouvriers démontent un panneau avertissant de la présence d'un radar, le 16 mai 2011 à Dijon, à la suite d'une des mesures du gouvernement destinée à enrayer la remontée du nombre de morts sur les routes. — J. PACHOUD/AFP PHOTO

Des «radars pédagogiques» indiquant aux conducteurs la vitesse à laquelle ils circulent seront installés sur les routes de France, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant. Une première tranche d'un millier de panneaux de ce type seront installés à partir de la semaine prochaine. 

«Un radar pédagogique, c'est un panneau qui indique la vitesse à laquelle vous circulez, qui sera placé notamment dans les zones dangereuses, y compris sur les itinéraires sur lesquels les radars existent», a expliqué Claude Guéant sur Europe 1.

Nouveau volet de la politique du gouvernement

«La plupart des automobilistes lèveront le pied», a ajouté le ministre qui a dit vouloir ouvrir ainsi un nouveau volet à la politique du gouvernement en matière de sécurité routière.

Avec ce système, déjà expérimenté, les automobilistes seront «incités et même assistés», a-t-il poursuivi. «Notre idée c'est que si ça marche, on développe cela de façon importante." 

En réponse à une recrudescence du nombre de morts sur les routes, le gouvernement a notamment décidé de retirer les panneaux routiers signalant la présence de radars, tout comme les avertisseurs de radars, provoquant la colère des députés UMP.

«Il s’agit de vies»

A l'instar du président Nicolas Sarkozy cette semaine, Claude Guéant a réaffirmé qu'il n'était pas question de revenir sur cette mesure. 

«Il s'agit de vies et c'est une mesure qui sera efficace, tous les experts le disent, donc cette mesure sera maintenue», a-t-il dit.

Le nombre de morts sur les routes françaises a augmenté de 19,9% en avril (355 décès) par rapport au même mois en 2010. Le nombre de tués sur les routes est en hausse de 13% sur les quatre premiers mois de l'année. Les accidents de la route font environ 4.000 morts chaque année en France.