Sécurité routière: Nicolas Sarkozy ne cèdera pas «sur cet objectif»

SOCIETE En déplacement dans le Var, le Président a réaffirmé son but de réduire le nombre de morts sur la route...

A.-L.B. avec AFP

— 

Thibault Camus/AP/SIPA

Le chef de l'Etat s'est montré catégorique. Le président de la République Nicolas Sarkozy, en visite ce jeudi dans le Var où il inaugure notamment une brigade de gendarmerie à La Londe-les-Mauresa avant de rencontrer des élus, a déclaré ce jeudi à propos de la sécurité routière: «Je ne cèderai pas sur cet objectif». L'objectif? La réduction du nombre de morts sur les routes.

Depuis plus d'une semaine, la grogne est montée parmi des parlementaires de la majorité, des associations d'automobilistes et fabricants d'avertisseurs de radars. Ils critiquent la sévérité des mesures prises par le gouvernement.

Mercredi, les fabricants de détecteurs de radars, réunis sous la bannière de l'association Afftac -l'Association française des fournisseurs et utilisateurs de technologies et d'aides à la conduite-, ont appelé à bloquer les routes le 2 juin prochain «pour dire "non" à l'interdiction "injuste" par le gouvernement».

Ils appelent en outre à signer une pétition adressée au Premier ministre contre l'interdiction des détecteurs de radars, une pétition qui peut être téléchargée sur leur site et sur le réseau social Facebook.