Corps retrouvé dans le Var: L'autopsie ne permet pas d'identifier la victime

E.O. avec AFP
— 

Les enquêteurs privilégiaient ce mardi la thèse criminelle après la découverte du corps d'une femme dans le Var, a-t-on appris auprès du parquet de Draguignan. L'autopsie n'a cependant pas permis de déterminer avec précision les causes de la mort ni l'identité de la personne.

Lundi, des proches de Colette Deromme, disparue le 15 avril dernier à Lorgues, ont reconnu une bague découverte sur le cadavre. Cependant, l’autopsie ne confirme pas qu’il s’agit de la quinquagénaire et il faut désormais attendre les prélèvements ADN – dont les résultats devraient être révélés mercredi – pour connaître l’identité du corps.

Les enquêteurs ont évoqué un lien entre la disparue et l’auteur présumé de la tuerie de Nantes. Xavier Dupont de Ligonnès, le principal suspect, a passé la nuit du 14 au 15 avril dans un hôtel Formule 1 à Roquebrune-sur-Argens, à une trentaine de kilomètres de Lorgues. Ce lien entre les deux affaires n’a toutefois jamais pu être confirmé.