Un Français sur deux opposé à l'interdiction des avertisseurs de radars

ROUTES Selon un sondage Harris Interactive pour «Auto Plus»...

J. R. avec Reuters
— 
Une voiture passe devant un radar à Saint Jean d'Illac, près de Bordeaux, le 12 mai 2011.
Une voiture passe devant un radar à Saint Jean d'Illac, près de Bordeaux, le 12 mai 2011. — REUTERS/Regis Duvignau

Les Français ont accueilli de façon mitigée les annonces du gouvernement en matière de sécurité routière. Selon un sondage Harris Interactive pour autoplus.fr, 56% d’entre eux se disent contre l'interdiction des avertisseurs de radars, à l’instar de certaines applications iPhone.

En outre,  65% des personnes interrogées regrettent la suppression des panneaux indiquant leur présence.

Durcissement des sanctions

Le gouvernement a décidé cette semaine de durcir les sanctions contre la vitesse et l'alcool au volant, après une forte hausse du nombre de tués en avril (355 décès).

Ainsi, les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais des délits en première instance alors qu'ils étaient jusqu'à présent ainsi qualifiés juridiquement uniquement en cas de récidive.

Les cartes d'implantation de radars ne seront désormais plus rendues publiques et mille nouveaux radars seront déployés avant la fin 2012.

Autre mesure: un taux d'alcoolémie supérieur à 0,8 g/l sera sanctionné par un retrait de huit points sur le permis de conduire, contre six actuellement. Téléphoner en conduisant, l'appareil à la main, sera puni d'un retrait de trois points au lieu de deux actuellement.

Méthodologie

L'enquête a été réalisée en ligne les 12 et 13 mai auprès d'un échantillon de 1.102 personnes âgées de 18 ans et plus.