Repentez-vous, le Jugement dernier démarre le 21 mai

SOCIETE Un groupuscule de chrétiens américains parcourt le pays pour partager la bonne (?) nouvelle...

Philippe Berry

— 

Une scène du jugement dernier.
Une scène du jugement dernier. — Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

De notre correspondant à Los Angeles

Les trompettes de l'Apocalypse auraient dû sonner en 1914, en septembre 1988, le 6 septembre 1994, le 1er janvier 2000 et des douzaines d'autres fois. Comme la science de la fin du monde n'est visiblement pas exacte, il suffit de faire de nouveaux calculs et... voilà, comme disent les américain.

 Selon le groupe de chrétiens Family Radio, cette fois, c'est sûr, le Jugement dernier va démarrer le 21 mai, avec le retour de Jésus sur Terre. Ceux qui ne seront pas morts lors du terrible tremblement de Terre –ou via l'une des plaies divines qui suivront– auront jusqu'au 21 octobre 2011 pour profiter de leur séjour terrestre. Ensuite, direction le paradis ou l'enfer éternel.

 Echaudé par des précédentes vagues de suicides collectifs (notamment 900 personnes, en 1978 qui suivaient le pasteur Jim Jones), Family Radio jure ne pas recommander d'action et encourage simplement les gens à se préparer spirituellement.

Le pasteur refait ses calculs

Qu'est-ce qui différencie cette annonce des dizaines d'autres prophéties eschatologiques l'ayant précédée? Un certain degré d'attention des médias américains face à l'action de Family radio et à son «Projet Caravane». Certains membres ont quitté femme, maison et enfants pour prendre la route. Ils parcourent le pays, portant des t-shirts «Avez-vous entendu la fantastique nouvelle?» et invitent les personnes rencontrées à se repentir, histoire de finir du bon côté du Christ.

 

 Comme souvent dans un tel groupe, on trouve à sa tête un pasteur qui n'en est pas à son coup d'essai. Harold Camping, 89 ans, avait déjà prédit la fin du monde pour 1994. Il concède s'être «trompé», à cause de mauvais calculs. Selon lui, cette fois, il a toutefois trouvé «des preuves» dans la Bible.

Il se réfère à l'évangile selon Pierre, selon lequel un jour pour Dieu est l'équivalent de 1.000 ans pour l'homme. Selon Camping, le Déluge s'est produit 4990 ans avant J.C. Or, Dieu, dans la Bible, avertit Noé qu'il dispose de sept jours pour construire son arche. Le sens caché, selon le pasteur, c'est que les hommes ont 7.000 ans avant le Jugement dernier. Calcul: -4990 + 7000 = 2010. Comme il n'y a pas eu d'an zéro, le résultat est en fait 2011. Pour le 21 mai, l'explication, longue et confuse, se trouve ici.

On rappellera, pour relativiser les talents mathématiques du pasteur et les interprétations littérales de la Bible, que Noé avait environ 600 ans au moment du déluge, si l'on en croit les écritures. Et Harold Caming oublie un passage clé de Mathieu (24:36), à propos du supposé retour de Jésus: «Quant à la date de ce jour, et à l'heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils. Seul le père le sait.» Qu'importe, en cas de nouvelle erreur, Harold Camping pourra toujours se caler sur le calendrier maya.