AFP

ENQUÊTE

Tuerie de Nantes: Un nouvel élément à charge contre Xavier Dupont de Ligonnès

es enquêteurs ont désormais la preuve que le père de famille a acheté un silencieux mais aussi des munitions le 12 mars dernier...

Alors qu'un dernier hommage a été rendu ce samedi à Agnès de Ligonnès et ses quatre enfants, un nouvel élément à charge a été trouvé dans l'enquête sur le père Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d'avoir tué en avril toute sa famille, et recherché actuellement par la police, annonce le parquet de Nantes.

Il est ainsi établi, d'après ce qu'a annoncé le procureur Xavier Ronsin, que le suspect a acheté un silencieux en même temps que des munitions le 12 mars dernier.

Agnès Dupont de Ligonnès et ses quatre enfants ont été retrouvés le 21 avril assassinés méthodiquement dans leur maison et enterrés.

Battue infructueuse vendredi

Les enquêteurs recherchent des indices qu'auraient pu laisser le père dans sa fuite et ils ont effectué des vérifications dans des monastères, précise le procureur. Une opération de ratissage avec 130 personnes, cinq chiens et un hélicoptère a été menée sans succès vendredi à Roquebrune-sur-Argens (Var) où se perd la trace de Xavier Dupont de Ligonnès.

«Aucun des nombreux témoignages recueillis par la police judiciaire et aucune exploitation des connaissances invoquées de Xavier Dupont de Ligonnès en France ou à l'étranger n'ont après vérification permis de localiser XDDL en quelque lieu que ce soit après le 15 avril», écrit le magistrat.

«Deux mystères ne font pas une vérité commune»

Les enquêteurs cherchent toujours à savoir s'il existe un lien entre les disparitions concomitantes du père de famille et de Colette Deromme, une quinquagénaire d'un village du Var où habitait la famille Dupont de Ligonnès en 1992, mais rien n'est prouvé, souligne le procureur.

Il dément des informations de certains médias concernant des communications téléphoniques ou par SMS entre les deux disparus, qui n'existent pas, a-t-il dit. «Deux mystères ne font pas une vérité commune», écrit le procureur.