Des analyses sur le décès de Marie-France Pisier révèlent une prise de médicaments et un taux important d'alcool

FAIT DIVERS Le corps de l'actrice âgée de 66 ans avait été repêché dimanche dans la piscine de sa résidence secondaire de Saint-Cyr sur Mer, dans le Var...

A.-L.B. et V.V.

— 

Marie-France Pisier au festival de cinéma de Deauville, en septembre 2010.
Marie-France Pisier au festival de cinéma de Deauville, en septembre 2010. — BENAROCH/NIVIERE/SIPA

Le décès de l'actrice Marie-France Pisier révèle peu à peu ses mystères.

Selon des sources proches du dossier, des analyses effectuées sur le corps de l'artiste ont révélé des traces de médicaments et un taux important d'alcool.

Joint par 20Minutes, le procureur adjoint de Toulon Pierre Cortès a déclaré que des traces «d'antidépresseurs et d'antalgiques ont été retrouvées dans le sang de Marie-France Pisier, à doses thérapeutiques, mais qui ne peuvent caractériser la volonté d’un suicide».

Les analyses ont également révélé un «taux d’alcoolémie caractérisé», selon le procureur adjoint de Toulon, qui a ajouté que la prise de «médicaments et l’alcool font baisser la réactivité».

Une source s'interrogeait, mercredi, sur le fait qu'il y ait «plein de bouteilles dans la cuisine pas forcément vides».

Auditions pour cerner l'état psychologique de l'actrice

Une enquête avait été ouverte après la découverte du corps de l'actrice dans sa piscine du Var.

Une autopsie, pratiquée mardi matin à Marseille, n'avait pas permis de déterminer les causes de la mort de manière certaine.

Le lendemain, mercredi, des proches de l'actrice avaient été auditionnés, pour tenter de cerner quel était son état psychologique avant sa mort.

Fait étrange, le corps de l'actrice avait été retrouvé coincé dans une chaise en fer forgé.