Tuerie de Nantes: Le point sur les derniers éléments de l'affaire

ENQUÊTE 0minutes.fr fait la synthèse des dernières informations connues ce dimanche...

Julie Rasplus

— 

Un corps découvert dans le jardin de la famille Dupont de Ligonnès est évacué de la maison à Nantes, le 21 avril 2011.
Un corps découvert dans le jardin de la famille Dupont de Ligonnès est évacué de la maison à Nantes, le 21 avril 2011. — F. ELSNER / 20 MINUTES

L’enquête continue ce dimanche pour tenter de retrouver Xavier Dupont de Ligonnès, principal suspect dans l’affaire de la tuerie à Nantes et qui aurait peut-être fui en Italie. Alors qu’une messe était célébrée en ce dimanche pascal à Nantes, selon l’AFP, de nouveaux éléments sont venus s’ajouter, accentuant le flou autour de l’affaire et des circonstances de ce drame.

Selon BFM TV, la police se dirigerait désormais vers une thèse sectaire pour expliquer le comportement du père de famille, principal suspect mais recherché à titre de «témoin» dans cette affaire. Cette hypothèse reste à confirmer, ajoute la chaîne.

Aperçu à Nice?

Toujours introuvable, Xavier Dupont de Ligonnès aurait également été aperçu «ces derniers jours» à Nice, selon une information rapportée dans l’édition dominicale du Parisien. Certains témoignages rapportent que le père de famille a été vu «seul ou accompagné d’une femme blonde».

Toutefois, selon nos informations, la police judiciaire de Nice n’a pas confirmé cette information. En outre, toujours selon 20 Minutes, un témoignage a bien été recueilli sur la ligne verte à Nantes.

Une personne aurait vu Xavier Dupont de Ligonnès au Trayas, un village du Var, dans une voiture immatriculée dans les Hauts-de-Seine et accompagné d’une femme blonde, le 22 avril. Ce témoignage a été transmis à la PJ de Toulon pour vérification mais les premières recherches effectuées à ce sujet ne sont pas concluantes.

Maîtresse menacée

Cette femme blonde serait-elle Colette Deromme, disparue depuis le 15 avril? Pour le moment, rien ne permet de lier les deux affaires. Le flou subsiste également autour de cette femme, qui selon certains témoignages aurait, elle aussi, un passé financier lourd.

L’enquête se reporte également sur le témoignage d’une autre femme, qui s’est présentée spontanément au commissariat d’Asnières samedi en fin d’après-midi. Elle a déclaré être une ancienne maîtresse de Xavier Dupont de Ligonnès et a dit craindre pour sa vie.

Selon le Figaro, la femme aurait reçu un courrier de la part du père de famille, le 9 avril dernier, au contenu assez explicite: «On a eu du bon temps ensemble, maintenant tu vas connaître le malheur.» La maîtresse aurait également prêté 50.000 euros à son amant. Une somme que Xavier Dupont de Ligonnès ne compte pas rembourser. «Ce serait bien que tu me prêtes de l’argent», a-t-il ajouté.