Sarkozy, Chirac, Royal, Bayrou, Dati, Mélenchon nommés pour les Gérard de la politique

HUMOUR Après les «Gérard de la Télévision» et des «Gérard du Cinéma», c’est la première édition du genre...

© 2011 AFP

— 

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal lors du débat de l'entre-deux tour de la présidentielle 2007, le 2 mai 2007.
Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal lors du débat de l'entre-deux tour de la présidentielle 2007, le 2 mai 2007. — T. COEX / AFP

Les premiers «Gérard de la Politique», prix destinés à récompenser «le pire de la politique», seront décernés le 10 mai sur Paris Première, ont annoncé les organisateurs, créateurs des «Gérard de la Télévision» et des «Gérard du Cinéma» dans la même veine potache.

«A l'occasion des 30 ans de la victoire de François Mitterrand et des quatre années de présidence de Nicolas Sarkozy», Les Gérard ont décidé d'innover avec des prix politiques. Les trophées seront des parpaings dorés qui distingueront «les plus fins hommes politiques à l'occasion d'une cérémonie politiquement incorrecte».

L’«au revoir» de VGE

Avec «Casse-toi, pauv'con!», Nicolas Sarkozy est en lice pour le «Gérard de la petite phrase qui les suivra jusqu'à la tombe». Le président de la République est opposé dans cette catégorie à Jacques Chirac, Ségolène Royal, Rachida Dati et Valéry Giscard d'Estaing (pour «Au revoir!»).

Pour le trophée du «Gérard du mec de gauche qui a trimé vingt ans pour se constituer un capital sympathie qu'il a niqué en vingt secondes en acceptant de bosser avec Sarkozy», sont nommés Bernard Kouchner, Martin Hirsch, Fadela Amara, Jack Lang et Michel Rocard.

Pour leur part, Manuel Valls, Jean-Louis Borloo, Eric Besson, Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou sont en lice pour le «Gérard de la personnalité politique géographiquement contrariée».

Eric Naulleau et Philippe Bouvard dans le jury

Parmi les autres trophées annoncés, le «Gérard du politique à qui la Vierge Marie est apparue», pour lequel sont nommés Dominique de Villepin, Hervé Morin, François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan, Jacques Cheminade et Ségolène Royal.

Les Gérard de la Politique seront attribués par un jury rassemblant notamment des journalistes (Philippe Tesson, Bruno Roger-Petit, Eric Naulleau, Eric Brunet, Philippe Bouvard, Guy Birenbaum, Karl Zero), ainsi que le médecin urgentiste Patrick Pelloux et le dessinateur Olivier Ranson.