Réforme de la garde à vue: Senlis et Compiègne jouent les villages gaulois

A.-L.B.
— 

La mise en œuvre du nouveau régime de garde à vue, appliquée depuis vendredi dernier, ne passe pas à Compiègne et Senlis, rapporte le quotidien régional Le courrier picard. 

Dans ces deux villes, les avocats refusent d'appliquer immédiatement la réforme, malgré la décision de la Cour de cassation qui a décidé une application «immédiate».

Ils contestent également leur rétribution, continue le quotidien, jugeant que pour les avocats commis d’office, ils sont mal payés.