Laisser ses enfants à la crèche de la gare SNCF

MODE DE VIE L'entreprise ferroviaire propose d'accueillir des enfants dans des crèches au sein de ses gares...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Laisser son enfant à la crèche à la gare SNCF, avant d’aller au travail, puis le reprendre en fin de journée. L’idée n’a plus rien de saugrenu: elle est déjà mise en place dans la gare de Roanne (Loire), depuis août 2010.

Les crèches dans les gares vont d’ailleurs bientôt se développer dans le pays. Des lieux de garde vont bientôt être créés à Ermont-Eaubonne (Val d’Oise) et à Paris-Nord, rapporte Le Parisien, puis à Amiens (Somme) l’année prochaine. Dans le Val d’Oise, la crèche disposera de dix à vingt berceaux, tandis que celle de Paris-Nord devrait être plus importante, souligne le quotidien.

Aménagements matériels

Plusieurs points doivent être encore examinés. Il s’agit d’abord de trouver des espaces disponibles dans les gares,  mais aussi adapter l’amplitude horaire des crèches, afin de «coller» aux horaires des parents, et ainsi garantir le succès de ces lieux de garde.

La SNCF a déjà lancé une expertise sur les gares qui pourraient accueillir de nouvelles crèches. Il s’agit des gares de Mâcon, Chantilly, Le Creusot, Auxonne, Chambéry, Marseille, Castres, Menton et Carpentras.