Pédophilie dans l'Eglise: L'ancien évêque de Bruges reconnaît un nouvel abus sexuel

Reuters

— 

L'ancien évêque de Bruges, Roger Vangheluwe, a admis jeudi avoir abusé d'un second neveu tout en indiquant qu'il ne se considérait pas pédophile.

Agé de 74 ans, Vangheluwe a démissionné l'année dernière après avoir reconnu avoir abusé sexuellement d'un de ses neveux dans les années 1980. Le Vatican n'a toujours pas décidé du sort canonique de l'ancien évêque qui a quitté la Belgique afin de suivre un «traitement spirituel et psychologique» selon le Saint-Siège.

Lors de sa première apparition publique depuis un an, Wangheluwe a accordé une longue interview à la chaîne de télévision belge VT4 qui a été diffusée jeudi soir.

«Cela n'a rien à voir avec la sexualité. Je me suis souvent occupé d'enfants et je n'ai jamais senti la moindre attirance. C'était de l'intimité qui s'installait», a-t-il déclaré. «Je n'ai pas du tout l'impression d'être un pédophile. C'était comme une petite relation. Je n'avais pas l'impression que mon neveu y était opposé, bien au contraire», a-t-il ajouté.

«Confessé à plusieurs reprises»

«Comment cela a-t-il commencé ? Comme dans toutes les familles. Quand ils venaient en visite, mes neveux dormaient chez moi. Ç a commencé comme un jeu. Il n'a jamais été question de viol, ni de violence physique. Il ne m'a jamais vu nu et il n'y a pas eu de pénétration», a assuré l'ancien évêque.

«Je n'étais pas conscient que cela avait un tel impact sur mon neveu. Je croyais qu'il s'agissait de choses superficielles (...) Naturellement, je savais que ce n'était pas bien, je l'ai confessé à plusieurs reprises.»

Des centaines de cas de pédophilie imputables à des prêtres ont été dénoncés en Europe et aux Etats-Unis. Dans la plupart des cas, les faits remontent à plusieurs décennies et échappent aux procédures pénales.