A quoi les Français consacrent-ils le plus leur temps?

ÉTUDE elon le rapport, «Panorama de la société», publié mardi par l'OCDE, les habitants de l'Hexagone consacrent beaucoup plus de temps à faire leurs courses que...

Olivia Vignaud

— 

Illustration de femme en train de dormir.
Illustration de femme en train de dormir. — POUZET/SIPA

Gros dormeurs. Avec 8h50 passées sur l’oreiller par jour, les Français ont un temps de sommeil moyen bien plus élevé que celui des autres pays membres de l’OCDE. A titre de comparaison, les Sud-coréens dorment en moyenne 7h49 par jour. Ces chiffres sont le résultat d’une étude, «Panorama de la société», publiée mardi par l’OCDE.

Les habitants de l’Hexagone passent également beaucoup de temps à table. Boire et manger, leur prend environ deux heures par jour. Un chiffre presque deux fois plus élevé que celui des Américains et des Canadiens. En revanche, ils ne passent que 48 minutes à cuisiner «juste en dessous de la moyenne des pays de l’OCDE, laissant du temps pour discuter lors de l’apéritif et le dessert», explique le rapport.

En terme de travail non rémunéré total (courses, ménage, garde d’enfant, etc.), les Français se trouvent à la quatrième place la plus faible avec 3h17 par jour, contre une moyenne globale de 3h27. Toutefois pour ce qui est du temps consacré aux courses, ils sont en tête de peloton. Avec 32 minutes, ils devancent largement les Portugais qui y consacrent 17 minutes par jour.

Moins d’inégalités sociales qu’ailleurs

La protection sociale, quant à elle, semble bien jouer son rôle d’amortisseur. Les inégalités de revenus sont plus faibles en France que dans les autres états membres. Le rapport entre les revenus des plus pauvres et ceux des plus riches est de 1 à 7 dans l’Hexagone contre une moyenne de 1 à 9.

Les Français font partie de ceux qui profitent le plus longtemps de la retraite. «Avec un âge officiel de départ à la retraite bas et la seconde espérance de vie la plus élevée dans l'OCDE, les femmes françaises peuvent s'attendre à profiter de 26.5 années à la retraite». Les hommes, quant à eux, peuvent espérer vivre en moyenne 21,8 années après avoir pris leur retraite.

Pour ce qui est de l’indice de «fraternité», les Français font figure de cancres. «Seulement 31% des Français ont consacré du temps au volontariat, au don d’argent et à l’aide d’autrui le mois précédent (la moyenne OCDE étant de 39%)», dévoile le rapport.