Aveugle, elle se souvient 9 ans après les faits d'un détail menant à son violeur

E.O. avec AFP

— 

Une femme aveugle violée en 2001 s'est brusquement rappelé, neuf ans après, un indice a priori anodin de son agression - une sonnerie de fax - qui a permis d'interpeller son violeur présumé, a annoncé ce mercredi la préfecture de police de Paris (PP). 

En 2001, la femme, aujourd’hui âgée de 35 ans, a d’abord été entraînée de force, en pleine nuit, dans un local du 13e arrondissement de Paris, par un inconnu. L’homme lui a arraché sa canne puis l’a déshabillée et violée à plusieurs reprises avant de l’abandonner sur le trottoir. La victime est ensuite rentrée chez elle mais son agresseur est réapparu au petit matin et s’est introduit de force dans son appartement. Il a essayé de la violer à nouveau puis a pris la fuite. La femme, traumatisée, a été hospitalisée et a tenté de se suicider.

En août 2010, elle s’est brusquement souvenue avoir entendu une sonnerie de fax dans la pièce où elle a été une première fois agressée, et en a déduit qu’il devait s’agir d’un local professionnel. Cet indice a permis aux enquêteurs de repérer le lieu des faits puis d’identifier un employé, âgé de 45 ans, dont les empreintes digitales avaient été relevées chez la victime en 2001.

Interpellé le 31 mars dernier, l’homme a reconnu les faits. Connu pour avoir commis des faits similaires en 2003, il a été déféré puis incarcéré.