Collision entre deux avions à New York: Air France ne sait pas quand son Airbus pourra revoler

© 2011 AFP
— 

Air France fait travailler ses techniciens sur l'Airbus A380 qui a percuté un avion au roulage lundi sur le tarmac de l'aéroport JFK de New York mais ne sait pas encore quand elle pourra le faire voler de nouveau, a annoncé ce mercredi la compagnie.

«Nos techniciens de la maintenance et des spécialistes d'Airbus sont sur place à New York-JFK et mettent tout en œuvre pour permettre une remise en service de l'A380 impliqué dans les meilleurs délais», a indiqué une porte-parole d'Air France. Toutefois, la compagnie ne sait pas quand elle pourra remettre l'appareil en service. «C'est un gros chantier», a estimé pour sa part une source proche du dossier.

Tête-à-queue

Air France dispose actuellement de quatre A380 et doit en recevoir un de plus en avril et un autre en mai.

Un Airbus A380 d'Air France a heurté un Bombardier CRJ 700 de Comair, filiale de Delta Airlines, lundi soir sur le tarmac de l'aéroport de JFK à New York, provoquant des dommages aux deux avions mais sans faire de blessés.

Selon les images vidéo diffusées par des médias américains, l'avion d'Air France a percuté l'arrière de l'appareil de Comair à l'arrêt, lui faisant faire un quasi tête-à-queue de près de 90 degrés.

Les enregistreurs vont être analysés

Le Bureau américain de la sécurité du transport (NTSB) a annoncé avoir ouvert une enquête avec l'aide de l'administration de l'aviation civile (FAA), des deux compagnies aériennes impliquées, des constructeurs Airbus et Bombardier, ainsi que du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français.

Le NTSB a demandé les enregistreurs de vol (voix et données) des deux appareils et va en analyser le contenu dans le cadre de son enquête. Il va aussi étudier le contenu des enregistrements de la tour de contrôle.

L'A380 avait 485 passagers et 25 membres d'équipages à son bord et l'avion régional 52 passagers et 4 membres d'équipage.