Le Conseil municipal de Strasbourg demande la fermeture de la centrale de Fessenheim

Reuters

— 

Le Conseil municipal de Strasbourg a demandé lundi, à l'unanimité moins une abstention, la fermeture de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), la doyenne du parc électronucléaire français.

C'est la première fois dans la région hôte de la centrale qu'une collectivité de cette importance se prononce, gauche et droite confondues, pour sa mise à l'arrêt et l'accident survenu au Japon n'y est pas étranger.

Des installations «vraisemblablement frappées d’obsolescence»

«La catastrophe nucléaire survenue à Fukushima, centrale construite la même année que Fessenheim, nous interpelle à plusieurs titres», affirme la motion présentée par la majorité PS-Verts de la municipalité de Strasbourg. «Ses installations sont vraisemblablement frappées d'obsolescence comme de nombreux dysfonctionnements permettent de le penser», ajoute-t-elle.

Le texte va plus loin en affirmant que «quelles que soient les conclusions» des missions d'évaluation en cours, troisième visite décennale et tests de résistance prévus d'ici à la fin de l'année, la centrale doit fermer.

En service depuis 1977

Le groupe UMP, Nouveau Centre et indépendants justifie son soutien au texte en arguant des spécificités de Fessenheim, dont les deux réacteurs sont en service depuis 1977. «Pour autant, dire qu'une centrale qui arrive en fin de vie doit être fermée ne signifie par qu'il faille renoncer à l'usage de l'électricité nucléaire en France», précise-t-il.

La technologie de la centrale de Fessenheim, à eau pressurisée comme toutes les centrales nucléaires françaises en activité, est réputée plus sûre que celle à eau bouillante de la centrale de Fukushima.

L'Autorité de sûreté nucléaire, chargée de l'inspection des installations, doit dire d'ici le mois de juin si le réacteur numéro 1 de la centrale peut rester en service dix années de plus et se prononcera en 2012 pour le réacteur numéro 2. Ses responsables ont déjà à plusieurs reprises laissé entendre que leur avis serait positif sous réserve d'un certain nombre de mises aux normes.