Familles monoparentales: le manque d'aides publiques, principale difficulté

© 2011 AFP

— 

Le manque d'aides publiques aux familles monoparentales est l'une des principales difficultés évoquées par les intéressées, selon un sondage CSA pour la fondation K d'urgences publié lundi.

53% des Français estiment que ces familles ne sont "pas suffisamment" aidées par l'Etat tandis que 35% pensent l'inverse. 12% d'entre eux ne se prononcent pas.

Et parmi les familles monoparentales interrogées, la proportion des personnes qui pensent que l'on n'est pas "suffisamment aidé" monte à 79% tandis que 19% pensent l'inverse. 2% ne se prononcent pas.

Quand on leur demande "quelle est selon vous la principale difficulté que rencontrent les personnes devant élever seules un ou plusieurs enfants ?", 37% des Français répondent "la difficulté à concilier vie professionnelle et vie personnelle", 27% "le manque d’aide financière de la part de l’Etat", 18% "le manque de solutions de garde d’enfants", 12% "la difficulté pour toucher la pension alimentaire fixée au tribunal". Enfin, 6% ne se prononcent pas.

Mais pour les familles monoparentales, c'est encore les finances qui arrivent en tête des préoccupations : 50% d'entre elles répondent "le manque d’aide financière de la part de l’Etat", suivi par "la difficulté à concilier vie professionnelle et vie personnelle" (28%), "le manque de solutions de garde d’enfants" (11%), et enfin "la difficulté pour toucher la pension alimentaire fixée au tribunal" (8%). 3% de ne se prononcent pas.

66% des familles monoparentales estiment aussi qu’il n'existe pas "assez de solutions de garde d’enfants pour les familles monoparentales défavorisées", contre 27% qui pensent le contraire (7% ne se prononcent pas).

Pour autant, quand on demande à ces familles monoparentales si elles se sentent "au quotidien (...) angoissées (...) pour élever votre ou vos enfants", 62% répondent "pas angoissées" et 37% "angoissées".

Enfin, 32% des personnes interrogées (vivant seules sans enfant ou couples avec ou sans enfants) ont "peur" de se "retrouver un jour à devoir élever seul un ou plusieurs enfants". 63% n'ont "pas peur".

Sondage réalisé par téléphone les 16-17 et 23-24 mars 2011 au domicile des personnes interrogées auprès d'un échantillon national représentatif de 1.012 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas.