Roumanie: Des restes de juifs tués pendant la Shoah vont être inhumés

© 2011 AFP

— 

Les restes de plusieurs dizaines de juifs tués pendant la Seconde Guerre mondiale retrouvés dans un charnier du nord de la Roumanie vont être inhumés ce lundi au cours d'une cérémonie officielle au cimetière juif de Iasi (nord-est), a-t-on appris auprès de l'Institut Wiesel de Bucarest.

«L'inhumation des restes des personnes exhumées dans le charnier du village de Propricani aura lieu lundi au cimetière juif de Iasi. Il y aura une cérémonie religieuse en présence de six rabbins dont quatre venus d'Angleterre et un des Etats-Unis», a déclaré à l'AFP le directeur de l'Institut Wiesel, Alexandru Florian.

Au moins 35 personnes dans la fosse commune

Un charnier contenant les restes de plusieurs dizaines de juifs, hommes, femmes, enfants et personnes âgées tués par l'armée roumaine pendant l'Holocauste, avait été mis au jour en 2010 par l'historien Adrian Cioflanca.

Ce dernier a indiqué à l'AFP qu'au moins 35 personnes avaient été retrouvées dans cette fosse commune. «Nous n'avons pas encore les rapports définitifs de l'Institut médico-légal sur le nombre des personnes enterrées dans ce charnier, mais nous avons exhumé 35 crânes. D'autres ossements ont aussi été retrouvés et on peut parler d'une quarantaine de personnes», a-t-il affirmé.

15.000 juifs tués dans des pogroms à Iasi

D'après les témoignages recueillis sur place, les civils juifs retrouvés dans ce charnier ont été tués au cours des massacres de 1941, avait indiqué l'Institut Wiesel en novembre.

Plus de 15.000 juifs ont été tués dans des pogroms dans la ville de Iasi et ses alentours en 1941, selon le rapport d'une commission internationale d'historiens présidée par le Prix Nobel de la Paix Elie Wiesel, lui-même d'origine roumaine, et publié en 2004.

Au total, entre 280.000 et 380.000 juifs roumains et ukrainiens sont morts pendant l'Holocauste en Roumanie et dans les territoires sous son contrôle, a conclu cette commission.