La Défense: Livraison de la tour First, la plus haute de France

© 2011 AFP

— 

La tour First a été livrée à son propriétaire dans le quartier d'affaires de La Défense, au nord-ouest de Paris, détrônant, du haut de ses 230 mètres, la Tour Montparnasse qui détenait jusqu'ici le titre du plus haut gratte-ciel français, a indiqué Bouygues.

La tour a été livrée au fonds d'investissement américain Beacon, a précisé le groupe de BTP, dans un communiqué.

Démarrés début 2008, les travaux, d'un montant de plus de 300 millions d'euros, s'inscrivent dans le plan de renouveau de La Défense.

Elle est passée de 155 m  à 230 m

Initialement constituée de trois ailes et haute de 155 m (40 niveaux de superstructure), la tour First (ex-Axa) a été surélevée pour atteindre 230 m (soit 10 niveaux de plus coiffés d’un écran de 40 m), indique Bouygues dans son communiqué.

Une des ailes a été écrêtée, créant un dégradé sur dix niveaux. Sa superficie a été portée à 87.000 m2, soit 10% de plus que l'ancienne tour.

L'ensemble de la structure a été renforcé et l'enveloppe du bâtiment constituée de près de 40.000 m2 de verrières et de façades, dont 20.000 m2 en double peau ventilée naturellement.

Certifiée Haute qualité environnementale

La tour First est la seule de cette ampleur à avoir reçu la certification Haute qualité environnementale (HQE), souligne Bouygues.

Beacon, qui prévoit de garder First dans son portefeuille «entre 1 et 3 ans», a déjà loué la moitié de la tour au cabinet américain Ernst & Young, qui s'y installera fin octobre, début novembre, a indiqué à l'AFP Jean-Marc Besson, directeur de Beacon Capital Partners France.

L'inauguration officielle de la tour First aura lieu le jeudi 5 mai.

Bientôt dépassée?

First ne devrait pas garder très longtemps son titre convoité de plus haute tour de France.

La foncière française Unibail-Rodamco a en effet obtenu l'autorisation de l'Etablissement public d'aménagement de la Défense Seine-Arche (Epadesa) de lancer la tour Phare (300 m, 69 niveaux de bureaux).

Et les deux tours jumelles (323 mètres) du promoteur Hermitage, filiale française du groupe russe Mirax, le premier exemple en France d'un complexe associant logements, bureaux, hôtel et commerces sur le modèle nord-américain, sont encore en attente de leur financement et de leur permis de construire.