Joggeuse à Bouloc: Le corps retrouvé est bien celui de Patricia Bouchon

FAIT DIVERS Il a été découvert à une douzaine de kilomètres de Bouloc...

C.C., avec B.C. sur place

— 

Des gendarmes sont en faction, le 30 mars 2011 à Villematier (Haute-Garonne), à proximité de l'endroit où un cadavre féminin a été découvert dans un trou d'eau.
Des gendarmes sont en faction, le 30 mars 2011 à Villematier (Haute-Garonne), à proximité de l'endroit où un cadavre féminin a été découvert dans un trou d'eau. — E.CABANIS / AFP

Le corps retrouvé mardi soir par un chasseur près de Bouloc (Haute-Garonne) est bien de lui de Patricia Bouchon, la joggeuse disparue depuis le 14 février, a indiqué le procureur de la République Michel Valet, lors d'une conférence de presse ce mercredi soir. Une alliance portant une inscription a été identifiée comme étant celle de cette mère de famille de 49 ans. Et un élément de boucle d'oreille qui complète celle retrouvée dans un chemin a également été découvert.

«Pas de suspect»

Les vêtements sombres sont également ceux que portaient Patricia Bouchon le jour de sa disparition. Une seule basket a en revanche été retrouvée.

«Nous avons un corps mais nous n'avons pas de suspect», a ajouté Michel Valet. Au cours de l'enquête, deux hommes ont successivement été placés en garde à vue pour des «vérifications techniques» avant d'être relâchés.

Le corps avait été dissimulé sous un petit pont près du village de Villematier, à une quinzaine de kilomètres de Toulouse. Cette zone n'avait été pas été explorée, les battues s'étant limitées à un rayon de 5 à 10 km autour du lieu de la disparition.

Résultats ADN communiqués jeudi ou vendredi

D'après notre journaliste sur place, les techniciens de la police scientifique ont effectué des prélèvements ce mercedi autour du corps qui n'a été bougé qu'en fin de matinée afin d'être transporté par un corbillard.  Une autopsie est en cour pour déterminer les causes de la mort et savoir si la victime a subi des violences sexuelles. Les premiers résultats ADN seront communiqués jeudi ou vendredi. 

Patricia Bouchon avait disparu alors qu'elle effectuait son jogging matinal vers 4h30 du matin. Des recherches sur le terrain menées par plus de 300 gendarmes ont permis de découvrir sur le chemin habituel de ce jogging des traces de sang et des effets personnels appartenant à cette femme.