Prostitution: Roselyne Bachelot est «favorable à la pénalisation des clients»

SOCIÉTÉ ministre des Solidarités et de la cohésion sociale indique qu'une proposition de loi pourrait faire son apparition...

© 2011 AFP

— 

Roselyne Bachelot, la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, a annoncé mardi qu'elle allait "piloter" la réforme de la dépendance, prévue pour l'année prochaine.
Roselyne Bachelot, la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, a annoncé mardi qu'elle allait "piloter" la réforme de la dépendance, prévue pour l'année prochaine. — Boris Horvat AFP

La ministre des Solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot, se dit «favorable à la pénalisation des clients» de la prostitution, dans un entretien au Parisien de ce mercredi.

Les très prochaines conclusions de la mission d'information de l'Assemblée nationale sur la prostitution, qui doit entendre la ministre ce mercredi, «pourraient donner lieu à une proposition de loi» en ce sens, précise Roselyne Bachelot. Elle souligne toutefois qu'elle «ne sera pas votée et appliquée avant 2012», compte tenu du calendrier parlementaire.

Créée en juin dernier, la mission «examine avec beaucoup d'attention le modèle suédois, qui prévoit la punition du client», explique la ministre qui se dit «favorable à la pénalisation des clients. Il faut les punir».