Harcèlement scolaire: Quelles sont les violences les plus courantes?

C. F.
— 
Des élèves agressant un camarade dans une école en Allemagne, le 27 juin 2006.
Des élèves agressant un camarade dans une école en Allemagne, le 27 juin 2006. — LEBER/IMAGO/SIPA

Un enfant sur dix se dit harcelé à l’école, victime de violences physiques et verbales répétées. C’est le constat d’une étude de l’Observatoire international de la violence à l’école, financée par l’Unicef, publiée ce mardi.

Au total, 12.326 écoliers de 8 à 12 ans ont été interrogés dans 157 établissements du premier degré, du CE2 au CM2, dans huit académies de fin 2009 à fin 2010.

Ils ont notamment été interrogés sur 23 types de faits: les moqueries, les surnoms, les rumeurs et médisances, l’ostracisme, les insultes, le racisme, les menaces, les coups, les bagarres générales, les pincements et tirages des cheveux, les bousculades, les jets d’objets, le voyeurisme dans les toilettes, le déshabillage forcé, le baiser forcé, le vol d’objets personnels, le vol d’argent, le vol de fournitures scolaires, le vol de goûter, le racket simple, le racket en réunion, et enfin le fait de jouer à des jeux dangereux (jeu de la canette, jeu du foulard).

Baiser forcé

Du côté des violences verbales, les insultes arrivent en tête, avec plus de 25% des élèves qui se disent souvent ou très souvent insultés. Viennent ensuite les moqueries, avec près de 21% des écoliers qui s’en disent victimes souvent ou très souvent. Les surnoms ne sont pas en reste, avec 16,2% des élèves qui ont été affublés d’un qualificatif méchant souvent ou très souvent.

En ce qui concerne les violences physiques, les coups sont les plus fréquents: 17% des élèves affirment avoir été frappés souvent ou très souvent par d'autres élèves. Viennent ensuite les bagarres (14,5%). Les pincements et tirages de cheveux suivent, 13,8% des enfants en ayant fait les frais souvent ou très souvent.

Vol de goûter

Les violences sexuelles figurent aussi au tableau, 20% des élèves affirmant avoir été victimes de voyeurisme au toilettes et de baiser forcé.

Pour ce qui est vols, enfin, ce sont surtout les fournitures scolaires qui sont visées (12,4% souvent ou très souvent), suivies par les objets personnels (4,3%) et le goûter (4,2%). Le racket reste assez peu pratiqué en primaire.

Et vous, avez-vous été victime de harcèlement scolaire à l’école? Si oui, témoignez dans les commentaires ci-dessous.