Elections cantonales 2011: Les hommes toujours largement majoritaires dans les conseils généraux

SCRUTIN Les femmes représentent seulement 13,8% des élus...

© 2011 AFP
— 
Une personne regarde des affiches électorales sur des panneaux, le 16 mars 2011 à Rodez, en vue des élections cantonales.
Une personne regarde des affiches électorales sur des panneaux, le 16 mars 2011 à Rodez, en vue des élections cantonales. — P.PAVANI / AFP

Les hommes restent largement majoritaires dans les conseils généraux à l'issue des dernières élections cantonales, les femmes représentant seulement 13,8% des élus. Sur les 2.026 cantons en jeu lors des deux tours, 1.746 ont été remportés par des hommes et 280 par des femmes, selon des statistiques fournies par l'Assemblée des départements de France.

>> La carte des résultats canton par canton par là

Pour favoriser la parité, les candidats devaient pourtant avoir obligatoirement un suppléant du sexe opposé. Cette disposition était entrée pour la première fois en vigueur pour la série précédente de renouvellement, en 2008. «Si les femmes sont peu candidates (23,2%), elles sont encore plus rarement élues», a estimé la député UMP Chantal Brunel, rapporteur de l'Observatoire de la parité, au vu de ces résultats. «Il est important que les partis politiques soient aussi taxés en fonction du nombre de femmes élues et non plus seulement de candidates», a-t-elle jugé.

14,8% de femmes dans les conseils généraux sortants

Les femmes étaient 519 dans les conseils généraux sortants, contre 3.506 hommes, soit 14,8%. Six femmes sont présidentes de conseil général sur 101 jusqu'à jeudi, jour de l'élection des nouveaux présidents. Outre Anne d'Ornano, seule UMP, qui a annoncé qu'elle ne se représentera pas à la présidence du Calvados, et la DVD Nassimah Dindar (La Réunion), il y a quatre PS: Claude Roiron (Indre-et-Loire), Josette Durrieu (Hautes-Pyrénées), Hermeline Malherbe-Laurent (Pyrénées-orientales) et Françoise Pérol-Dumont (Haute-Vienne).

La benjamine des élus est une femme, Marine Pustorino, 23 ans, qui se présentait sous l'étiquette UMP dans les Bouches-du-Rhône. Le plus âgé est Michel Tamisier (DVG), 79 ans, élu dans le Vaucluse. Par ailleurs, 605 des élus le sont pour la première fois en tant que conseiller généraux. Les 1.421 autres sont des sortants.

Le PS totalise le plus d'élus et de femmes

Le PS totalise 820 élus, dont 211 nouveaux, parmi lesquels on dénombre 145 femmes. L'UMP en enregistre 369 (89 nouveaux) dont 43 femmes, les DVD 264 (101 nouveaux et 26 femmes), les DVG 194 (64 nouveaux et 16 femmes), le PCF 116 (29 nouveaus et 14 femmes), la Majorité présidentielle 62 (25 nouveaux et 9 femmes), le Nouveau centre 58 (19 et 12 femmes), le PRG 51 (10 nouveaus et 3 femmes), les divers 34 (22 nouveaux et 2 femmes), les écologistes 27 EELV et 2 divers, soit 21 nouveaux et 6 femmes, le MoDem 16 (8 nouveaux et 2 femmes), le Parti de gauche 5 (2 nouveaux et une femme), les régionalistes 5 (2 nouveaux), le Front national 2 nouveaux, et l'extrême-droite une sortante.

A 13 mois de la présidentielle, la PS (35,43% des voix au second tour) sort vainqueur des cantonales en ravissant plusieurs départements à l'UMP (20,00%), tandis que le FN (11,57%) a confirmé sa percée et conquis deux sièges.