Nucléaire, tout et son contraire

— 

Selon Denis Baupin (Verts), «  la question d'EDF laisse penser que nous voulons sortir immédiatement du nucléaire, ce qui n'a jamais été notre ambition ».
Selon Denis Baupin (Verts), «  la question d'EDF laisse penser que nous voulons sortir immédiatement du nucléaire, ce qui n'a jamais été notre ambition ». — I. SIMON / SIPA

En matière de nucléaire, rien n'est simple. Surtout quand EDF et les écologistes se mettent, chacun de leur côté, à sonder l'opinion des Français. Lundi, Les Echos ont publié un sondage commandé par l'électricien à TNS Sofres : 55 % des Français se disent « pas favorables » à « la demande des écologistes d'abandonner la production d'électricité nucléaire en France ». Du coup, Europe Ecologie-Les Verts ont rétorqué en faisant fuiter un sondage à usage interne réalisé par l'Ifop où 70 % des Français se prononcent pour une sortie « immédiate » ou « progressive ». « La question d'EDF laisse penser que nous voulons sortir immédiatement du nucléaire, ce qui n'a jamais été notre ambition », explique Denis Baupin (Verts), adjoint à la Mairie de Paris.M. GO.