SOS Racisme accuse l'Intérieur de poursuivre la «chasse aux Roms»

Avec Reuters
— 

SOS Racisme a accusé ce lundi le ministère français de l'Intérieur de poursuivre le fichage ethnique des Roms. L’association dit avoir saisi le Conseil d'Etat et déposé plusieurs plaintes visant les forces de l'ordre.

L’organisation précise avoir engagé devant le Conseil d'Etat un recours contre les circulaires du 5 août et du 13 septembre, derniers, qui avaient été dénoncées par Viviane Reding, commissaire européenne aux droits fondamentaux.

«En plus du délit de fichage ethno-racial, les services du ministère ont continué à exploiter les informations recueillies dans les tableaux concernant les données visant les populations Roms, alors même que cette notion ne devait plus apparaître depuis le 13 septembre 2010», écrit SOS Racisme dans un communiqué. L'association appelle également à la mise en place urgente d'une enquête parlementaire «pour mettre fin à la chasse aux Roms».

Les autorités françaises ont démantelé de nombreux camps de gens du voyage et reconduit plus de 8.000 Roms d'origine roumaine en 2010, sur décision de Nicolas Sarkozy.