Carla Bruni-Sarkozy au Salon du livre pour une opération contre l'illettrisme

© 2011 AFP
— 

Carla Bruni-Sarkozy s'est rendue ce vendredi au Salon du livre pour une opération contre l'illettrisme organisée par le Centre national du livre (CNL), consistant à offrir des bons d'achat de livres à des enfants d'écoles maternelles et primaires pour les inciter à la lecture.

L'épouse du président Nicolas Sarkozy, elle-même à la tête d'une fondation dont l'un des objectifs est de lutter contre l'illettrisme, a passé une heure parmi des enfants de 4 à 10 ans, originaires d'Ile-de-France, et leur a distribué de nombreux ouvrages.

«Les jeux vidéo, la télé, c'est bien mais les livres, c'est mieux»

Le CNL va consacrer 100.000 euros à cette opération «Chèques lire», à raison d'un chèque de 7 euros offert à environ 14.000 enfants défavorisés, d'écoles ou de centres aérés d'Ile-de-France.

«Les jeux vidéo, la télé, c'est bien mais les livres, c'est mieux. C'est comme ça qu'on est libre dans sa tête», a assuré aux enfants Jean-François Colossimo, directeur du CNL.

Antoine Gallimard, à la tête des éditions du même nom, présent au lancement de cette opération, a lui aussi voulu convaincre les enfants que «la littérature permet de mieux comprendre le monde».

L’illettrisme, «une véritable précarité»

Sollicitée par les enfants à qui on avait promis une «surprise», la première Dame a signé de nombreux autographes. «C'est la première fois que je vois une star», s'exclamait une petite fille, tandis qu'une autre regrettait que le président ne soit «pas venu aussi».

L'illettrisme est «une véritable précarité, un véritable danger» et «un fléau», a affirmé Carla Bruni-Sarkozy, interrogée par la presse. «Trois millions de personnes (illettrées) dans un pays comme la France qui est un pays de littérature, de culture, je trouve cela très impressionnant», a-t-elle ajouté.

Sa fondation a lancé de son côté une opération, via l'Union nationale des associations familiales, pour lutter contre l'illettrisme, à travers diverses aides apportées à 415 familles (achat de livres, financement du permis de conduire avec l'aide à la lecture du code de la route, cours de cuisine à travers la lecture des recettes...). La Fondation Carla Bruni-Sarkozy consacre 300.000 euros à cette opération, selon Cléa Martinet, secrétaire générale de la fondation.