Braquage d'un fourgon dans le 62: «Je n’avais jamais vu une telle violence», témoigne un convoyeur

E.O. et Olivier Aballain, sur place

— 

«J’ai eu peur pour ma vie», a confié un convoyeur à 20minutes.fr Un fourgon blindé de Loomis a été braqué ce jeudi après-midi vers 15h sur la RN 17, à hauteur d’Ecuries (Pas-de-Calais). Cinq individus cagoulés, armés de mitraillettes et portant des brassards de police, se sont attaqués au véhicule après avoir monté une embuscade. Les malfaiteurs ont d’abord «réquisitionné» un camion-benne auprès d’un chauffeur routier puis ont mis en place un rétrécissement de voies.

Ils ont ensuite bloqué le fourgon à l’aide de cales puis l’ont attaqué à l’explosif. «Ils ont placé un pain de plastic sur le pare-brise» a détaillé un des convoyeurs auprès de 20minutes.fr. «On a alors décidé de sortir», a-t-il poursuivi, précisant qu’il a eu «l’impression que tout s’est passé en deux minutes», et qu’il n’avait «jamais vu une telle violence».

Des automobilistes sont partis à pied

Les braqueurs ont pris la fuite en direction de Calais à bord de voitures volées, choisies dans la file de véhicules qui s’était formée derrière le fourgon bloqué. Un témoin a raconté «avoir vu les hommes parmi les voitures pour en choisir deux». Selon lui, des automobilistes «ont fait demi-tour et pris la route en contre-sens» pour s’enfuir tandis que d’autres ont abandonné leur voiture et «sont partis à pied».

Un hélicoptère a été dépêché pour partir à leur recherche. Selon le convoyeur interrogé par 20minutes.fr, les malfaiteurs «ont pris tout, sauf la monnaie». D’après les premiers éléments, le fourgon était en provenance de la banque de France d’Arras.

La direction interrégionale de la police judiciaire a été chargée de l’enquête.