Le ministre Philippe Richert propose d’installer le Parlement européen à Strasbourg

E.O.

— 

Philippe Richert entend garder le Parlement européen en France. Alors que les députés européens se sont récemment prononcés pour une réduction du temps de présence à Strasbourg, le ministre des Collectivités territoriales prône une installation permanente du Parlement européen dans la capitale alsacienne.

Dans un communiqué publié mercredi sur le site du ministère, il souligne que «de nouveaux bâtiments» ont été construits à Strasbourg pour offrir «des conditions de travail performantes et adaptées aux besoins des parlementaires». Philippe Richert, qui est aussi président de la région Alsace, explique encore que «la desserte en TGV de Strasbourg a encore été améliorée» et que 50 minutes séparent Strasbourg de l’aéroport de Bâle-Mulhouse.

«Strasbourg et l'Alsace disposent, désormais, de tous les atouts nécessaires à l'accueil permanent du Parlement européen», conclut le ministre «Si la demande réitérée par certains est de disposer d'un seul lieu de travail pour le Parlement, cela ne conduit pas nécessairement, comme ils le pensent, à la réduction de l'activité à Strasbourg. Les Traités qui définissent le lieu du Siège du Parlement européen sont clairs: c'est Strasbourg.»

La France a annoncé  mardi qu’elle porterait plainte auprès de la Cour de justice de l'UE pour sauver le rôle de Strasbourg comme siège du Parlement européen.