Violences à Asnières-Gennevilliers: Deux mineurs interpellés

FAIT DIVERS L'enquête se poursuit pour trouver les auteurs du meurtre de Samy, 15 ans...

C. F. avec AFP

— 

Des policiers en faction devant la station de métro Asnières-Les Courtilles (Hauts-de-Seine) le 16 mars 2011.
Des policiers en faction devant la station de métro Asnières-Les Courtilles (Hauts-de-Seine) le 16 mars 2011. — AFP PHOTO / THOMAS SAMSON

Deux mineurs ont été interpellés dans l'enquête sur les violences entre deux groupes de jeunes de deux quartiers, les Hauts d’Asnières et le Luth à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), ayant mené à la mort d'un adolescent âgé de 15 ans, Samy, au cours d’une rixe samedi.

>> Pourquoi cette flambée de violences ? Pour lire notre décryptage, cliquez ici

Un jeune homme de 19 ans originaire de Gennevilliers a par ailleurs écopé mercredi de quatre mois de prison ferme pour l'agression d'un lycéen d'Asnières-sur-Seine, dans ce contexte de violences. Au total, 21 jeunes ont été placés en garde à vue pour participation à attroupement armé. Mercredi, quatre majeurs sont passés en comparution immédiate et quatre mineurs ont été présentés à un juge des enfants. Mais l’enquête se poursuit pour retrouver le ou les auteurs des agressions à l’arme blanche, dont celle qui a coûté la vie à Samy.

Couvre-feu jusqu'au 24 mars

La nuit de mercredi à jeudi a été «calme» dans ces deux quartiers, où un couvre-feu pour mineurs non accompagnés a été mis en place mercredi soir.  

Le couvre-feu doit se prolonger jusqu’au 24 mars, avec un dispositif de 150 policiers sur place. Un  groupement local de traitement de la délinquance (GLTD) se réunira vendredi, a annoncé le procureur de Nanterre, Philippe Courroye.