Après un cancer, le retour au travail reste la principale difficulté

SANTE C'est l'avis de 43% de Français, selon un sondage de l'Institut Curie...

C. F.

— 

Illustration homme d'affaires.
Illustration homme d'affaires. — SKYVISUAL/SIPA

Après un cancer, se maintenir dans l'emploi ou retrouver du travail est particulièrement difficile. Ce constat est celui d'un sondage de l’Institut Curie fait fin 2010 lors d’un colloque «Cancer et travail» organisé par l’Assocation pour le recherche contre le cancer (Arc) et l'Institut national du cancer (Inca), est toujours partagé par une majorité de Français. Selon un sondage Viavoice pour l’Institut Curie publié ce jeudi, 43% d’entre eux  considèrent que la réinsertion dans le monde du travail est la principale difficulté des personnes ayant été traitées pour un cancer.

Selon une étude de l’Institut Curie, 8 salariés sur 10 retravaillent après un cancer. Toutefois, le retour au travail ne se déroule pas toujours dans de bonnes conditions, souvent par manque d’anticipation et de concertation.

Or, chaque année, en France, près de 350.000 personnes sont touchées par un cancer et 100.000 d’entre elles travaillent, précise l’Institut, soulignant que cette situation, avec le recul de l’âge de la retraite, risque d’être de plus en plus fréquente.

Vous êtes-vous retrouvé dans cette situation? Témoignez dans les commentaires ci-dessous...