Le séisme au Japon aura un impact sur les huîtres françaises

Economie

Journaliste afp

— 

Le Conseil national de la conchyliculture (CNC), qui devait se rendre cette semaine à Sendaï, au Japon, n'ira pas en raison du gigantesque séisme qui a frappé l'archipel, rapporte le site du quotidien Ouest-France.

Ce conseil allait chercher des naissains d’huîtres (larves) pour relancer la production française, décimée par une maladie qui touche les jeunes huîtres. Sans nouvelles de leurs homologues japonais, les professionnels français ne savent pas si la production japonaise a été détruite par le tsunami. Ils devront probablement chercher un nouveau site de production de naissains épargné par la maladie.

Ce qui signifierait un an de travail au moins, et autant de temps perdu pour le tiers d’entreprises ostréicoles françaises menacées de disparition cette année, rapporte le site.