Un groupe déprogrammé du festival Hellfest à cause de paroles provocantes

A Nantes, G.F.

— 

Ils ont « un humour à la South Park ou Groland », selon les organisateurs. Il n'empêche: les musiciens de Anal Cunt ne se produiront finalement pas au Hellfest. Le festival de «musiques extrêmes», dont la prochaine édition se tiendra à Clisson (Loire-Atlantique) du 17 au 19 juin, a en effet remplacé le groupe américain par les Néérlandais de Last Days of Humanity.

Ses chansons Hitler was a sensitive man («Hitler était un homme sensible») ou I hope you get deported («J'espère que tu seras déporté») ont choqué l'antenne locale de la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes (FNDIRP). Celle-ci s'en est émue auprès du maire de Clisson, qui l'a fait savoir aux organisateurs du Hellfest. «C'est un groupe dont les paroles sont à prendre au 3000e degré, mais on préfère ne pas rigoler avec ça», explique Yoann Le Nevé, l'un d'entre eux.

Preuve que le Hellfest ne badine pas avec sa programmation: ses organisateurs ont déprogrammé de leur propre initiative, il y a un peu plus de deux mois, le chanteur de Satanic Warmaster. «Certains spectateurs nous ont averti qu'il avait des sympathies national-socialistes [nazies]», explique Yoann Le Nevé. «Il avait en effet quelques textes un peu louches... En y regardant de plus près, on a vu qu'il faisait aussi partie d'un groupe parallèle, aux paroles beaucoup plus explicites.»