CRS agressé à Noisiel: Un portrait robot diffusé

FAIT DIVERS Le pronostic vital de la victime n'est plus engagé...

E.O.

— 

Deux jours après l’agression d’un CRS, qui a reçu sur le crâne un pavé lancé depuis un immeuble de Noisiel (Seine-et-Marne) mercredi, l’enquête progresse pour retrouver les responsables.

La brigade criminelle du Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Versailles a diffusé ce vendredi un portrait robot d'un des agresseurs présumés. Toute personne susceptible de fournir des renseignements utiles à l’enquête ou d’identifier la personne dont le portrait-robot a été réalisé, est priée de contacter la brigade criminelle au 0.800.33.60.98 (appel gratuit), précise leparisien.fr.

Témoin capital

Un témoin capital a ainsi été entendu jeudi après-midi par les enquêteurs de la police judicaire de Versailles, rapporte le Parisien dans son édition de ce vendredi. L’homme aurait vu les agresseurs en train de prendre la fuite.

D’après le quotidien, il s’agirait d’au moins deux jeunes qui seraient descendus d’un immeuble par des escaliers après avoir «brisé un hublot». Le bâtiment duquel ils sont sortis n’est pas celui d’où a été jeté le projectile: les agresseurs présumés ont couru sur le toit puis sont descendus «beaucoup plus loin».

Les auteurs de l’agression avaient par ailleurs constitué un stock de pavés sur le toit-terrasse du bâtiment. Le pronostic vital du CRS, âgé de 33 ans, n’est plus engagé ce vendredi. Selon une source policière, il aurait subi «un enfoncement de la boîte cranienne» et aurait les «membres inférieurs paralysés».