Laïcité: Le voile banni des sorties scolaires

EDUCATION Le ministre Luc Chatel le rappelle ce jeudi...

C. F. avec Reuters

— 

Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel avait estimé lundi que ces "difficultés" ne remettaient cependant pas en cause le projet "ambitieux et nécessaire" que constituent les ERS
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel avait estimé lundi que ces "difficultés" ne remettaient cependant pas en cause le projet "ambitieux et nécessaire" que constituent les ERS — Thomas Samson AFP/Archives

La question de la laïcité est décidément au cœur des préoccupations actuelles de l’exécutif. Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a apporté ce jeudi son soutien à une directrice d'école qui avait interdit à une mère voilée d'accompagner son fils lors d'une sortie scolaire.

Pour le ministre, le principe de laïcité doit aussi s'appliquer aux parents d'élèves. «Je décide de soutenir cette directrice d'école», a-t-il déclaré à Marseille, où devait être inauguré le mémorial de la Marseillaise.

«Respecter les principes de neutralité et de laïcité»

«La laïcité est au coeur du pacte républicain, nous n'avons pas à déroger à ses principes. Il s'agit d'un sujet pédagogique. Les parents d'élèves doivent respecter les principes de neutralité et de laïcité», a-t-il souligné.

«L'école de la République est testée régulièrement, nous nous devons d'être intelligents pour répondre à cela», a ajouté le ministre de l'Education.

Selon le récit du Parisien de ce jeudi, Luc Chatel a écrit aux parents d'élèves d'une école de Pantin (Seine-Saint-Denis) qui ont protesté contre la décision de la directrice d'interdire à une mère voilée d'accompagner son fils de CP lors d'une sortie scolaire, en novembre dernier.

La loi sur le voile intégrale publiée au Journal officiel

Cet événement intervient alors que le texte de la loi sur l'interdiction du voile intégral a été publié ce jeudi au Journal officiel. Cette loi interdisant «la dissimulation du visage dans l'espace public» vise officiellement à réaffirmer les valeurs de la République et vise clairement les adeptes du voile intégral islamique -burqa ou niqab.

En outre, une convention UMP sur  la «laïcité» et l'organisation d'un «islam de France», qui provoque une polémique au sein même de la majorité, doit se tenir le 5 avril prochain.