Le volet emploi du plan de cohésion sociale

© 2006 AFP

— 

Lancé le 18 janvier 2005 par le ministre de l’Emploi et de la Cohésion sociale, Jean-Louis Borloo, le plan quinquennal de cohésion sociale comporte trois volets : l’emploi, le logement et l’égalité des chances. Il comporte 20 programmes et 107 mesures.

Les principales mesures pour l’emploi :

- Le suivi mensuel des demandeurs d’emplois dès le 3e mois d'inscription.

- Le rapprochement ANPE-Unedic afin d’instaurer un guichet unique pour les demandeurs d’emploi.

- La mise en place de maisons de l’emploi : rapprochement effectif, au niveau d'une agglomération ou d'un bassin d'emploi, d'une collectivité locale, de l'Assedic et de l'ANPE, autour desquelles viennent se regrouper tous ceux qui agissent en faveur de l'emploi et du développement économique. A terme, 300 maisons de l’emploi doivent voir d’ici à 2008. Pour l’heure, 126 ont été labellisées.

- Création de nouveaux contrats aidés dans le secteur public et privé : contrats d’avenir, contrat d’accompagnement à l’emploi, contrat jeune en entreprise, contrat de professionnalisation, contrat initiative-emploi et contrat d’insertion dans la vie sociale.

- Réforme de l'apprentissage, avec une charte mobiliser les grandes entreprises françaises

- Création du Pacte (Parcours d’accès à la fonction publique territoriale, hospitalière et d’Etat), un dispositif de prérecrutement à la fonction publique après une formation en alternance, pour les jeunes de moins de 26 ans.

- Création du Contrat d’insertion-revenu minimum d’activité (CI-RMA) fondé à la fois sur un accompagnement personnalisé systématique et sur un contrat de travail aidé.

- Plan de développement des services à la personne, avec la création de l’agence nationale des services à la personne (guichet unique pour tous les acteurs du secteur). Selon Jean-Louis Borloo, 80 000 emplois ont d’ores et déjà été créés grâce à ce plan.

- Mise en place du chèque-emploi-service universel depuis le 1er janvier 2006.

- Renforcement de l’accompagnement des demandeurs d’emploi créateurs d’entreprises : facilitation de l’accès au crédit : prolongation dans certaines conditions du bénéfice des aides du dispositif Accre (aide aux chômeurs créateurs et repreneurs d'entreprises)

- Mise en place de mesures spécifiques pour porter à 60% le taux d’activité des femmes entre 15 et 64 ans.