Mediator: Deux informations judiciaires ouvertes

JUSTICE la première vise le chef «de tromperie aggravée», la seconde celui «d'homicides involontaires»...

© 2011 AFP

— 

Une boîte de Mediator, médicament retiré de la vente en novembre 2009 et soupçonné d'avoir causé au moins 500 morts en France.
Une boîte de Mediator, médicament retiré de la vente en novembre 2009 et soupçonné d'avoir causé au moins 500 morts en France. — AFP PHOTO/FRED TANNEAU

Le parquet de Paris a annoncé ce vendredi l'ouverture de deux informations judiciaires contre X dans l'affaire du Mediator, la première visant le chef «de tromperie aggravée», la seconde celui «d'homicides involontaires».

La première information vise également le chef de «prise illégale d'intérêt». Les deux informations judiciaires ont été confiées à des juges d'instruction du tribunal de Paris.

Retiré du marché en novembre 2009

Le parquet de Paris avait ouvert début janvier une enquête préliminaire confiée à l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp).

Le Mediator a été retiré du marché en novembre 2009 en raison des risques cardiaques encourus par les patients. Destiné aux diabétiques en surpoids, mais largement prescrit comme coupe-faim, il a causé 500 à 2.000 décès, selon plusieurs études.