Disparue de Pornic: La famille d'accueil de Laëtitia reçue à l'Elysée

ENQUÊTE es annonces pourraient être faites, même si Nicolas Sarkozy ne veut pas d'une nouvelle loi sur la récidive...

J. M.

— 

Une photo de Laëtitia placardée à La Bernerie-en-Retz, en Loire Atlantique, le 24 janvier 2011.
Une photo de Laëtitia placardée à La Bernerie-en-Retz, en Loire Atlantique, le 24 janvier 2011. — REUTERS/Stephane Mahe

Plus de 10 jours après la disparition de Laëtitia près de Pornic, sa famille a été reçue à l’Elysée, ce lundi à 17h. Sa famille d’accueil, mais pas sa famille «biologique», a déploré le père de la jeune fille. Ce dernier avait cependant annoncé qu'il comptait se présenter et attendre avec des banderoles devant le 55, rue du faubourg Saint-Honoré.

Des mesures ont été annoncées, comme l'avait révélé selon une source proche du ministère de la Justice, même si l'Elysée a renoncé à une loi. Nicolas Sarkozy, dans une lettre envoyée au garde des Sceaux, a en effet estimé que «des suites devront nécessairement être apportées, si possible en évitant un nouveau dispositif législatif».

Les recherches se poursuivent

Dimanche, des documents obtenus par l’agence de presse Reuters ont montré que les services de probation avaient l'accord de la hiérarchie administrative et judiciaire pour abandonner le suivi de Tony Meilhon, jugé non prioritaire, faute d'effectifs.

Une nouvelle marche blanche a été organisée le même jour à Nantes par la mère biologique de Laëtitia. Les recherches qui se poursuivent n’ont toujours pas permis de retrouver le corps de la jeune fille. Selon des éléments apportés par un nouveau témoin, il pourrait avoir été découpé, même si les enquêteurs restent prudents sur ce point.