Laëtitia: Une nouvelle marche blanche organisée à Nantes

FAITS-DIVERS C'est la mère biologique de la jeune fille qui en est à l'initiative...

© 2011 AFP

— 

Une photo de Laëtitia placardée à La Bernerie-en-Retz, en Loire Atlantique, le 24 janvier 2011.
Une photo de Laëtitia placardée à La Bernerie-en-Retz, en Loire Atlantique, le 24 janvier 2011. — REUTERS/Stephane Mahe

Une nouvelle marche blanche était prévue dimanche à Nantes pour Laëtitia, jeune fille de 18 ans disparue le 19 janvier près de Pornic (Loire-Atlantique) et probablement enlevée et tuée.

Cette marche, à l'initiative de la famille de la mère biologique de Laëtitia, est partie à 14 heures de la préfecture de Nantes.

Elle succède à celle organisée samedi à La Bernerie-en-Retz (Loire-Atlantique), par la famille d'accueil de Laetitia, qui a rassemblé plus de 2.000 personnes sur ce qui fut probablement le dernier trajet emprunté par la jeune fille avant son enlèvement. Son père biologique avait aussi rassemblé plus de 300 personnes au pied du pont de Saint-Nazaire le 24 janvier.

Les pires scénarios évoqués

Le principal suspect, Tony Meilhon, mis en examen pour enlèvement suivi de mort, a affirmé lors de sa garde à vue avoir tué Laetitia accidentellement, mais sans dire où était le corps. Les pires scénarios sont envisagés par les enquêteurs, mais plusieurs versions contradictoires coexistent sur le sort de la jeune fille.

Les recherches n'ont pour le moment rien donné mais le dispositif, plus ciblé depuis jeudi, n'a pas pour autant été arrêté, des recherches par sonar ou plongeurs ayant notamment eu lieu tout au long de la semaine. Les opérations devraient se poursuivre la semaine prochaine.

Samedi, l'avocat de la famille d'accueil, Me Pascal Rouiller, a souhaité que les images de la marche blanche parviennent à M. Meilhon: «c'est une nouvelle, et peut-être ultime, incantation à son égard: il doit la vérité sur la réalité des faits et la localisation de Laëtitia».