Les Jésuites allemands proposent 5.000 euros aux victimes de prêtres pédophiles

© 2011 AFP

— 

Les Jésuites en Allemagne proposent 5.000 euros d'indemnisations aux victimes de violences sexuelles commises par ses prêtres dans leurs collèges, soit un million d'euros pour les quelque 200 victimes recensées, a-t-on appris mercredi auprès de l'ordre religieux catholique.

De telles dédommagements "ne peuvent aucunement compenser les douleurs commises", a toutefois reconnu le porte-parole de l'ordre Thomas Busch.

L'offre de compensation, envoyée par courrier ou par courriel aux victimes, intervient un an après que le scandale a éclaté avec des révélations de violences sexuelles dans le très huppé collège jésuite Canisius à Berlin, dans les années 1970 et 1980.

Par la suite, d'autres collèges jésuites ont été mis en cause, notamment à Hambourg, Bonn, et en Forêt Noire à St Blaise.

D'autres institutions, pour la plupart catholiques, ont également été mises en cause dans des affaires de pédophilie, et le chef de la conférence épiscopale allemande, l'archevêque Robert Zollitsch, a reconnu que son Eglise avait "failli".

En septembre, il avait annoncé que l'Eglise était prête à "participer financièrement" pour aider les victimes "à surmonter le passé".

Selon Thomas Busch, les compensations accordées par les Jésuites seront payées dans "trois à quatre mois", une fois qu'une solution d'ensemble aura été trouvée avec les autres représentants de l'Eglise.

La justice allemande a ouvert plusieurs enquêtes, mais la majorité des faits sont prescrits et beaucoup de prêtres incriminés sont morts.