Rythmes scolaires: La commission propose des journées moins longues

EDUCATION Et se dit prête à envisager de raccourcir les vacances d'été...

— 

Pour lui, la culture de l'école française "peut être résumée en trois mots: +t'es nul+ (...) Autrefois, on l'entendait beaucoup dans d'autres pays européens, mais en Angleterre, en Allemagne et surtout dans les pays nordiques, la vieille approche éducative basée sur l'humiliation a depuis longtemps été remplacée par une vision plus positive et généreuse, qui cherche à encourager plutôt qu'à rabaisser".
Pour lui, la culture de l'école française "peut être résumée en trois mots: +t'es nul+ (...) Autrefois, on l'entendait beaucoup dans d'autres pays européens, mais en Angleterre, en Allemagne et surtout dans les pays nordiques, la vieille approche éducative basée sur l'humiliation a depuis longtemps été remplacée par une vision plus positive et généreuse, qui cherche à encourager plutôt qu'à rabaisser". — Mychele Daniau AFP/Archives

Le rapport ne sera rendu qu’en début de semaine à Luc Chatel. Mais on connaît déjà les grandes orientations retenues par la commission chargée par le ministre de l’Education de plancher sur les rythmes scolaires. Sans surprise, les experts recommandent des journées de classe moins longues, révèle RTL ce vendredi.

En primaire, la commission recommande d’inclure les devoirs dans le temps scolaire, ramenant la journée à cinq heures de cours (contre six aujourd’hui) avec un temps de repos en plus. Au collège, elle prône six heures de cours et au lycée, sept.

Deux zones l’été

Pas question, en revanche, de revenir à l’école le samedi, selon les auteurs du rapport, qui envisagent en revanche un retour des cours le mercredi.

Quant aux vacances d’été, la commission serait prête à les raccourcir, selon la radio, à condition de respecter l’alternance sept semaines de cours-deux semaines de congés l’année. Elle propose de créer deux zones, une du 1er juillet au 15 août, l’autre du 15 juillet au 1er septembre. De quoi susciter un vaste débat au sein des familles, des entreprises mais aussi et surtout chez les professionnels du tourisme.