Le père d'Isabelle Caro porte plainte contre l'hôpital Bichat

JUSTICE Pour homicide involontaire...

© 2011 AFP

— 

Isabelle Caro, dans la campagne de pub qu'elle avait fait en 2007, sur un panneau en Italie, en septembre 2007
Isabelle Caro, dans la campagne de pub qu'elle avait fait en 2007, sur un panneau en Italie, en septembre 2007 — SIPA

Christian Caro, le père de d'Isabelle Caro, ancien mannequin et comédienne française engagée dans un combat contre l'anorexie décédée le 17 novembre, a annoncé mardi soir dans un communiqué à l'AFP avoir déposé plainte pour homicide involontaire contre l'hôpital Bichat à Paris où elle est morte.

«Contrairement à ce qui a été annoncé par les médias nationaux et internationaux, Isabelle n'est pas décédée d'une pneumopathie, mais des suites successives de négligences du personnel médical de l'hôpital Bichat, envers lequel, une plainte pour homicide involontaire a été déposée devant le procureur de la République de Paris», indique le communiqué transmis par le producteur Ludovic Andolfo, proche de la famille et dernier employeur de la comédienne pour un film qui devait être tourné en mars.

Création d'une fondation

Ludovic Andolfo a présisé à l'AFP qu'Isabelle Caro était morte à l'hôpital Bichat. Les responsables de l'hôpital n'étaient pas joignables mardi soir.

«Isabelle Caro était une jeune fille plein d'espoir, reconnue pour son sourire et sa joie de vivre, toujours prête à s'occuper des autres. Elle avait fait de sa maladie, l'anorexie, l'étendard d'un combat qu'elle n'a pu mener à son terme et avait fait de sa carrière d'actrice, l'aspiration principale de sa vie», ajoute Christian Caro. Il annonce aussi la création d'une fondation portant le nom de sa fille.

«La totalité du montant de ses droits d'auteur y sera intégralement reversée. Son combat contre cette maladie ne doit pas cesser et il faut permettre à toutes celles et tous ceux qui en souffrent de ne pas avoir besoin d'aller jusqu'à frôler la mort pour apprécier la vie», ajoute Christian Caro.

Suicide de la mère d'Isabelle Caro

Ce dernier a par ailleurs confirmé le suicide de la mère d'Isabelle Caro le 4 janvier dernier.

Isabelle Caro s'était fait connaître en 2007 en exposant son corps décharné devant l'objectif d'Oliviero Toscani pour dévoiler les méfaits de l'anorexie, une maladie dont elle souffrait depuis l'âge de 13 ans et qui l'avait plongée dans le coma en 2006 alors qu'elle ne pesait que 25 kg pour 1m65.

Campagne No Anorexia

La jeune femme avait décidé de s'en sortir, se lançant dans un double combat contre l'anorexie, d'abord personnel et aussi en sensibilisant le grand public.

En 2007, dans la campagne No Anorexia, elle avait voulu «réveiller les consciences» sur la maladie qui frappe nombre de jeunes filles: «Cette photo sans fard et sans maquillage ne me met pas en valeur. Le message est fort: j'ai du psoriasis, la poitrine qui tombe, un corps de personne âgée», avait-elle déclaré.