La police déloge 3.000 raveurs au Mesnil et interpelle 15 personnes

© 2011 AFP

— 

Quinze personnes qui se sont opposées à l'intervention de la police lors de la rave-party sauvage au Mesnil-le-Roi (Yvelines), la nuit de la Saint-Sylvestre, ont été interpellées par la police, selon la préfecture.

Trois personnes légèrement intoxiquées au monoxyde de carbone ont été soignées par les médecins du Samu et les pompiers, selon la même source qui précise qu'un poste médical avancé a été déployé sur place pour ausculter les personnes ivres ou qui avaient consommé des stupéfiants.

Selon la préfecture, la rave-party sauvage qui a rassemblé près de 3.000 personnes a débuté vendredi vers 22H30 alors que les effectifs de police étaient répartis sur l'ensemble du département pour sécuriser les zones sensibles.

Taux de monoxyde de carbone élevé

«Nous avons invité les raveurs à quitter les lieux avant de les laisser sur place pour mieux canaliser le flux de personnes qui auraient pu causer des troubles dans tout Mesnil-le-Roi et en gare de Maisons-Laffitte», a déclaré le directeur du cabinet du préfet, Michel Heuzé.

Les pompiers ont relevé des taux de monoxyde de carbone très élevés provoqués par l'installation de groupes électrogènes. Ils ont alerté les policiers qui ont procédé dans un premier temps à une évacuation progressive des lieux avant minuit.

Au petit matin, il restait encore à l'intérieur de la champignonnière labyrinthique une bonne centaine de fêtards qui n'étaient pas encore localisés par les forces de police. Les carrières du Mesnil d'une surface de 5 hectares ont servi en son temps de base militaire de l'Otan.