Comment éviter la gueule de bois après le réveillon en six leçons?

SANTE Il y a tout de même quelques astuces, on vous explique lesquelles...

Catherine Fournier

— 

Deux verres de champagne.
Deux verres de champagne. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Oubliez les remèdes de grand-mère ou les boissons qui promettent monts et merveilles. Pour lutter contre la gueule de bois post-réveillon, il n’y a pas trente-six solutions. L’alcoologue Philippe Batel rappelle pour 20minutes.fr quelques principes essentiels, les seuls qui s’avèrent relativement efficaces.

Leçon n°1: Limiter le nombre de verres
Cela paraît évident et frustrant mais il est toujours bon de le rappeler. La seule véritable solution réside dans la prévention, qui consiste à limiter sa consommation. Et ceux qui reprennent le volant n’ont pas le choix: «Si on est un homme, c’est trois verres, si on est une femme, deux», tranche Philippe Batel. Les verres étant parfois bus plus ou moins vite, mieux vaut toutefois utiliser un alcootest pour savoir si on est en deçà ou au delà du 0,5g d’alcool par litre de sang autorisé. Dans le doute, on reste dormir sur place ou on utilise un autre moyen de transport.

Leçon n°2: Eviter les mélanges
Champagne, vin rouge ou vin blanc, il faut choisir. Et se rappeler quelques bons vieux proverbes: «Blanc sur rouge, rien ne bouge. Rouge sur blanc, tout fout le camp.»

Leçon n°3: Boire de l’eau
Avant, pendant, après, c’est LA règle d’or pour éviter de se sentir trop mal si on a un peu abusé. Philippe Batel conseille de boire un verre d’eau tous les deux verres d’alcool. «Non seulement cela permet de laisser le temps à l’organisme d’assimiler l’alcool mais c’est aussi un moyen de boire un peu moins», souligne l’alcoologue. Ensuite, c’est un moyen d’évacuer plus vite «l’acétaldéhyde, un composé chimique qui résulte de la transformation de l’alcool dans notre foie et qui est responsable de la gueule de bois», explique le spécialiste. Hydratez-vous, donc, sous n’importe quelle forme: eau plate, gazeuse, tisane etc, et ce aussi bien pendant la soirée que le lendemain.

Leçon n°4: Manger
Le problème ne devrait pas se poser ce soir, puisque la soirée du 31 est généralement aussi l’occasion d’abuser sur le plan digestif. Mais, là encore, mieux vaut le rappeler: ne buvez pas le ventre vide. Après, il ne faut pas confondre les remèdes une digestion difficile et ceux pour la gueule de bois. Certes, l’alcool peut tournebouler l’estomac et dans ce cas, un Smecta fera très bien l’affaire, en préventif ou a posteriori. Mais il n’aura aucun effet sur le mal de tête.   

Leçon N°5: Prenez du paracétamol
Le paracétamol est en revanche beaucoup plus efficace pour prévenir et soigner l’effet «casque». Prenez un ou deux comprimés avant de vous coucher, à renouveler dans la limite autorisée le lendemain. «En revanche, il faut éviter l’aspirine», prévient Philippe Batel.

Leçon N°6: Faites du sport le lendemain
Et oui, c’est dur, mais plutôt que de récupérer dans votre canapé, allez plutôt faire du sport. Là encore, le fait de suer permet d’éliminer plus vite la fameuse acétaldéhyde, préconise Philippe Batel. Et rien de tel pour se déculpabiliser...