L'explication de l'explosion des vols avec violences dans les transports en commun franciliens? «L'effet iPhone»

SECURITE En 2010, le chiffre a augmenté de 40%...

M. P.

— 

E. THAYER/ REUTERS

C’est ce que la police appelle «l’effet iPhone». Les vols avec violences dans les transports en commun franciliens ont augmenté de près de 40% entre 2009 et 2010, rapporte Le Figaro, citant une note de la Direction de sécurité de proximité de l'agglomération parisienne. Sur les onze derniers mois, il y a eu 9.501 agressions de ce type alors que sur la même période en 2009, 6.281 faits de ce type avaient été recensés.

Surtout à Paris

La moitié de ces vols avec violences ont lieu dans Paris intra-muros. «Plus des deux tiers des vols avec violences commis dans la capitale sont des vols à l'arraché, 21,8% sont des vols perpétrés avec des violences physiques et 10,7% sont des extorsions», explique la note de la Direction de sécurité de proximité de l’agglomération parisienne.

Une seconde note relève que la moitié des objets volés concernent des smartphones, dont les ventes ont explosé (1.395 sur 2.813). Et les iPhone représentent la moitié des téléphones volés. C’est encore pire pour les iPhone 4, «le plus récent et le plus recherché». Il y a eu 297 téléphones volés en novembre, soit 69 de plus qu’en octobre, d’après les chiffres de la préfecture de police.

>> En raison de débordements systématiques, cet article est fermé aux commentaires.