Cesare Battisti ne serait pas extradé du Brésil

JUSTICE Lula aurait pris cette décision...

M.P.

— 

Cesare Battisti, l'ex-militant italien d'extrême gauche, qui a obtenu le statut de réfugié politique au Brésil, a réaffirmé son innocence dans une lettre à la Cour suprême afin d'éviter son extradition vers l'Italie qui l'accuse de quatre meurtres commis il y a trente ans.
Cesare Battisti, l'ex-militant italien d'extrême gauche, qui a obtenu le statut de réfugié politique au Brésil, a réaffirmé son innocence dans une lettre à la Cour suprême afin d'éviter son extradition vers l'Italie qui l'accuse de quatre meurtres commis il y a trente ans. — Evaristo Sa AFP/Archives

Cesare Battisti, écroué au Brésil depuis 2007, pourrait échapper à une extradition en Italie. Lula, le président brésilien sortant, a en effet décidé de ne pas extrader l’ex-activiste d’extrême gauche italien, rapporte le site du quotidien brésilien Globo. L’information n’a pas été confirmée officiellement.

Lula a le dernier mot

Réfugié en France depuis 1990, après que François Mitterrand a assuré qu’il s’opposerait à toute demande d’extradition des anciens activistes italiens, Cesare Battisti a fui au Brésil en 2004. Entre temps, il s’est fait un nom comme auteur de polars mais la justice italienne le condamne par contumace pour quatre meurtres commis pendant les années de plomb. Des meurtres dont il se dit innocent.

Il est arrêté au Brésil en 2007 mais la justice brésilienne, dans un premier temps, s’oppose à son extradition en Italie et lui offre un statut de réfugié politique. La Cour suprême du Brésil a contredit cette décision  en novembre 2009 et se prononce pour une extradition. Mais c’est Lula qui a le dernier mot. Il a promis de se prononcer avant le 31 décembre, date à laquelle il passera la main à Dilma Rousseff.